Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
J'aurais pu m'appeler Marcel
J'aurais pu m'appeler Marcel
Photo @mespepinsderaisins

Photo @mespepinsderaisins

Bonjour Florence,

Je suis Jusajulu sur IG, voici mon témoignage sur mes allaitements, je trouve que ton initiative est super et je suis heureuse de voir que de plus en plus les allaitements longs deviennent une norme :)
Mon premier enfant enfant est né en 2009, et lors de ma reprise du travail à ses 3 mois j'ai été mal conseillé, mal entouré et il a fait une confusion sein tétine, j'avais introduit les biberons trop tôt, pas de la bonne façon.. bref cet allaitement a pris fin prématurément et cela m'a profondément affecté. Au début je me disais, que je faisais un " caprice" après tout, il avait l'air heureux avec ses biberons, rassasié etc... puis il s'est mis à ne plus bien digéré, avoir des reflux, des troubles digestifs à répétitions, des otites, de l'eczéma.. ma pédiatre heureusement m'écoutait et grâce à elle on a découvert qu'il souffrait d'une intolérance aux protéines de lait de vaches... 
En parallèle pour "compenser" ce manque lié à l'allaitement, à cette relation unique et privilégiée que  j'avais perdu, je le portais énormément en écharpe. Il a été , sur mes 3 enfants, celui le plus intensément porté, celui qui en avait le plus besoin. Cela a maintenu notre lien, sauvé notre relation je dirais. ( mon témoignage se trouve dans le livre " Un petit noeud et puis s'en va' de Ingrid Van den Perenboom aux éditions Instant Présent) 
 
Je suis devenue monitrice portage afin d'aider d'autres mamans dans mon cas , des mamans dont les bébés étaient beaucoup en demande.. et j'ai ainsi rencontré de nombreux parents, beaucoup de mamans allaitantes , je me suis renseignée, j'ai beaucoup lu et me suis documentée afin de réussir mes allaitements futurs.
 
Quand mon 2e enfant est né en 2011, j'étais déterminée à l'allaiter bien plus longtemps. Mes débuts avec l'allaitement on toujours étaient sans soucis en ce qui me concerne. J'ai de la chance je ne connais ni la douleur de la montée de lait, ni les crevasses... 
J'avais un réflexe d'Ejection Fort mais grâce à mes lectures, mon fils et moi avons appris à le gérer sans soucis.Je tremblais un peu à ma reprise du travail à ses 3 mois mais ayant une profession libérale je pouvais me dégager du temps pour tirer mon lait et j'avais introduit le biberon cette fois ci vraiment au dernier moment. 
La première semaine il l'a littéralement refusé. il passait la journée à m'attendre , ce qui forcément me stressait un peu mais j'avais confiance en lui, en nous en notre allaitement. Bien sur il se rattrapait et tétait beaucoup la nuit, en cododo mais j'étais prête et je savais que pour maintenir l'allaitement il faudrait en passer par là. Mon mari était d'un soutient sans faille. Il était septique au début, on s'était mis 6 mois en dead line et aux 6 mois de mon fils il m'a dit " ah non!! on arrête pas maintenant".. 
et le temps a passé.. il y a eu des doutes, des remises en question.. il nous rejoignait toutes les nuits, il avait du mal à s'endormir seul, etc.. n'étions nous pas en train de lui faire plus de mal que de bien ?? mais en fait, en répondant à ses besoins ( tout en écoutant les miens ) il a pris confiance, a été rassuré et est devenu un petit bonhomme très autonome. 
 
Il s'est sevré du jour au lendemain à 3 ans et 15j " maman ton lait n'est plus bon"... le lendemain je faisais un test de grossesse positif.. mes hormones avaient elles changé le goût de mon lait?? 
Bien sur à trois ans il ne tétait plus autant mais il persistait ce moment câlin au réveil, rien qu'à nous.. 
 
A la naissance de sa soeur, en 2015,  mon mari et moi ne nous posions pas de question, nous voilà reparti pour un autre allaitement long, malgré son frein de lèvres et de langue, ma fille a toujours bien téter et cet allaitement comme celui de son frère a été un long fleuve tranquille. Elle était une petite fille très intense, qui ne dormait qu'en écharpe ou au sein pendant 1 an, mais qu'à cela ne tienne , qu'est ce qu'un an dans une vie? un an pour devenir un petite fille rassurée et épanouie ? 
elle s'est sevrée progressivement en 3 mois, en demandant de moins en moins a téter à partir de nos vacances d'été ( trop occupée surement) et ma lactation baissait petit à petit. Un matin de novembre, à 30 mois elle m'a dit " maman va falloir racheter du lait dans tes tétées, il n'y en a plus" ... 
 
Je suis heureuse d'avoir pu mener à bien ces 2 allaitements, je ne regrette pas celui de mon fils ainé, il fait parti de notre histoire, il m'a aidé à avancer et à me renseigner. 
Je ne juge pas les mamans non allaitantes, on a toutes nos idées, nos convictions, nos besoins et je suis fière d'avoir pu aller au bout des miens. J'aurai été vraiment triste de ne pas pouvoir offrir cela à mes enfants. Il est important de continuer de " banaliser" l'allaitement, d'informer les mères, les accompagner, les soutenir . 
 
Bravo à toi Florence pour cette démarche. 
Belle vie à votre allaitement à toi et Jude 
 
Juliette 

Merci Juliette pour ton témoignage ! Tu as rencontré des difficultés qui ne sont pas simples à surmonter surtout quand on est mal informé ! Avec de l'amour et le soutien de tes proches, tu as traversé les montagnes qui se trouvaient devant toi ! Tu peux être fière de toi Juliette ! 

Pour celle qui aimerait avoir des informations sur le réflexe d'éjection forte, je vous conseille d'aller lire cet article.

Si comme Juliette, vous devez donner un biberon à votre bébé, sachez que  l'idéal pour l'allaitement mixte c'est 6 mois, mais vous pouvez le commencer dès un mois, il faut juste attendre que votre bébé ait une bonne succion ! Il faut choisir un biberon avec un débit pas trop fort et surtout, il faut aussi entretenir et stimuler la lactation, il est donc conseillé d'allaiter votre enfant au moins 3 fois sur 24 heures.Le passage au biberon n'est jamais simple, certains enfants vont le prendre directement et d'autres auront besoin de plus de temps avant de l'accepter ! Il faut beaucoup de patience, n'hésitez pas a vous faire aider d'un tiers, votre bébé acceptera plus facilement le biberon donné par le papa ou la nounou que par vous! 

N'hésitez pas à laisser un petit mot si vous avez des astuces ou des conseilles ! 

Je vous souhaite une très belle soirée, merci pour votre présence, vos témoignages et vos conseilles ! 

Flo.