Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
J'aurais pu m'appeler Marcel
J'aurais pu m'appeler Marcel
J'allaite encore et alors ? Vos témoignages #7 " Le soutien médical "

J'allaite encore et alors ? Vos témoignages #7 " Le soutien médical "

J'allaite encore et alors ? Vos témoignages #7 " Le soutien médical "
J'allaite encore et alors ? Vos témoignages #7 " Le soutien médical "
J'allaite encore et alors ? Vos témoignages #7 " Le soutien médical "

Bonjour Florence,

C'est tout particulier pour moi de t'écrire un mail, comme si l'on se connaissait depuis longtemps pour papoter allaitement et enfants, la routine! ;) 
J'aime beaucoup cet espace que tu as créé, car il est en effet temps à mon sens de banaliser l'allaitement. Aujourd'hui , je me permets de t'écrire , pour partager mon expérience, mais aussi pour aborder un aspect de l'allaitement que je trouve primordial. 
Le soutien médical. 
Actuellement, j'allaite mon troisième petit garçon, qui a deux mois. Les deux premières fois j'ai allaité environ un an, jusqu'à ce que cette relation avec mon enfant s'étiole pour chacun de nous, et qu'elle prenne fin dans l'harmonie et la sérénité. 
J'ai la chance d'avoir des allaitements qui se mettent en route facilement, et j'ai des garçons qui ont bon appétit, cela roule. Mais il arrive que quelques désagréments surviennent. Pour mon premier allaitement j'ai eu une candidose mammaire ,et pour le second une mastite. En plus de cela j'ai de jolis problèmes de thyroïde post partum. À chacune des pathologies que je viens de citer , les professionnels de santé m'ont répondu immédiatement, il faut stopper l'allaitement! Il a fallu que je me batte, que je farfouille seule sur le net, que je change de sage femme, d'endocrinologue, de médecin, pour trouver enfin aujourd'hui, des gens, éduqués, formés et pro allaitement
Cet hiver, nous sommes partis en vacances en famille, c'est bien entendu la que nous avons été tous malades, et la candidose mammaire est revenue. Je suis tombée sur un médecin de garde, à qui j'ai du expliqué ce que j'avais et comment le traiter. 
Je trouve ça complètement anormal, que l'allaitement soit un sujet si méconnu, si négligé et tellement marginal. Lorsque nous consultons du personnel médical, nous ne devrions pas avoir à choisir entre notre santé ou allaiter. Il n'existe que très très peu de pathologies que l'on ne peut pas traiter en allaitant, et cela ne devrait pas être aux mères de fournir les renseignements au médecin. Lorsque mes enfants seront un peu plus grands ,j'aimerai pouvoir devenir consultante bénévole en lactation, car les infos sont trop rares, trop dures à trouver parfois, et le soutien quelque fois inexistant.
C'était un mail qui ne se veut absolument pas virulent, mais au contraire un vrai message de soutien, à toutes les mères qui tombent malades, qui ont des couacs de parcours dans leur allaitement, il ne faut pas baisser les bras et abandonner , chaque problème sa solution. 

Merci à toi de ta douceur, et belle vie à ta petite famille. 


Ophélie et ses moineaux

Un grand merci Ophélie pour ton message ! Merci pour ton récit et ton soutien ! 

En créant le #jallaiteencoreetalors et cette rubrique mon but était de changer le regard de la société sur l’allaitement et en particulier sur l'allaitement long mais aussi soutenir les femmes qui se sentent isolées, dépassées face à certaines remarques ou en difficultés avec leur allaitement. Pour leur dire qu’elles ne sont pas seules et que nous sommes toutes passées par des moments difficiles! Comme toi, je trouve ça complètement anormal, que l'allaitement soit un sujet si méconnu, négligé et tellement marginal ! Le soutien et l'accompagnement sont des piliers pour réussir son allaitement ! Alors partageons nos expériences et soutenons-nous pour faire changer les choses ! 

Je vous souhaite une belle soirée et je vous embrasse ! 

Flo.